Cannes 2016 – Rester Vertical : que vaut le premier film français en compétition ?

Premier film français de la compétition, Rester Vertical d’Alain Guiraudie a été dévoilé aujourd’hui. En lice pour la Palme d’Or, a-t-il autant marqué les esprits que L’Inconnu du lac ?

Toutes les news sur Cannes 2016

En bref

Le film : Rester Vertical

Le réalisateur : Alain Guiraudie

Acteurs : Damien Bonnard, India Hair, Raphaël Thiéry…
Date de sortie : 24 août 2016
Sélection : Compétition officielle

De quoi ça parle ?

Léo est à la recherche du loup sur un grand causse de Lozère lorsqu’il rencontre une bergère, Marie. Quelques mois plus tard, ils ont un enfant. En proie au baby blues, et sans aucune confiance en Léo qui s’en va et puis revient sans prévenir, elle les abandonne tous les deux. Léo se retrouve alors avec un bébé sur les bras. C’est compliqué mais au fond, il aime bien ça. Et pendant ce temps, il ne travaille pas beaucoup, il sombre peu à peu dans la misère. C’est la déchéance sociale qui le ramène vers les causses de Lozère et vers le loup.

Alain Guiraudie et Cannes 

Après avoir fait sensation à Cannes en 2012 avec L’Inconnu du lac – Prix de la mise en scène à Un Certain Regard – Alain Guiraudie revient sur la Croisette mais en compétition cette fois-ci. Une première pour le réalisateur français, qui signe ici son cinquième long métrage.

Les bonnes raisons de voir le film selon la Rédac’

Parce qu’Alain Guiraudie signe un film dense, où il est question de vie, de mort, d’amour, et… de loup, avec pour toile de fond, les paysages bretons.
Parce que le réalisateur ne nous épargne rien : accouchement, sodomie… Une crudité assumée qui a le don de mettre mal à l’aise. 
Parce que malgré ça, ce Rester Vertical a une aura tragi-comique. Souvent plus comique que tragique d’ailleurs, arrachant au spectateur quelques sourires voire quelques éclats de rire.
Parce que Damien Bonnard a une “vraie gueule de cinéma” et qu’il pourrait à son tour prétendre à un Prix. Que ce soit à Cannes ou ailleurs.

Revue de tweet 

La revue de presse

Renan Cros / CinemaTeaser : “Paternité, homosexualité, précarité, vieillesse, mort, les sujets se télescopent pour créer un magma angoissé, une sorte de paysage état d’âme, qui donne au film sa grâce mais aussi ses quelques faiblesses.” Lire la critique complète

Boyd van Hoeij / The Hollywood Reporter : “Le public des cinémas art et essai, qui ne connaitrait que L’inconnu du lac, sera peut être perdu, car le suspense du film et son unité du lieu rendaient [L’inconnu du lac] plus accessible et résumé. Les spectateurs les plus aventureux seront néanmoins charmés par cette curiosité queer (…)” Lire la critique complète

Serge Kaganski / Les Inrocks : ” Une fable un peu folle, empreinte de références bibliques.” Lire la critique complète

 Louis Guichard / Télérama : “Rester vertical, son cinquième long métrage, n’a peut-être pas l’efficacité irrésistible du précédent, mais, conformément à son titre, c’est du cinéma débout : pas question pour Guiraudie de se reposer sur une recette (le thriller érotique) qui lui a réussi. Aucune concession aux normes et aux standards, qu’il s’agisse de l’histoire, de la mise en scène, des acteurs ou de la pensée.” Lire la critique complète

Jean-Claude Raspiengeas / La Croix : “La présence française à cette 69e édition commence mal. Rester vertical, d’Alain Guiraudie, illustre la vacuité d’un certain cinéma dont une partie de la critique a trop tendance à louer la beauté formelle sans dénoncer le vide du propos.” Lire la critique complète

Christophe Narbonne / Première : “C’est tantôt très drôle, tantôt dramatique, parfois les deux en même temps. On pense au cinéma polisson et ludique des frères Larrieu, version aveyronnaise. Ca reste du pur Guiraudie, ça ne ressemble à rien de connu et c’est pour ça que c’est bien.” Lire la critique complète

La conférence de presse de l’équipe du film

 

Click Here: gold coast suns 2019 guernsey